une reprise du manga de D gray man, ou la guerre entre les terribles Noah et les fascinants exorcistes se prolonge... Pour qui vous battrez vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karasu Keji
Général
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 21/07/2015

MessageSujet: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Ven 24 Juil - 16:12


   
Qui êtes vous?

   

   
 Généralités

   
♠Prénom : Prénom Du Perso
   ♠Nom : Karasu Keji
   ♠Sexe : homme
   ♠Age : 20 ans
   ♠Groupe : exorciste
   ♠Pouvoir : Le pouvoir de keji… Un bien sombre personnage dira t-on. Son arme est comme lui. Ou plutôt son innocence, qui n’est d’autre qu’un fusil, enfin un fusil c’est pour mot dire, son innocence a le pouvoir de prendre l’apparence de n’importe qu’elle arme a feu, qu'il a déjà vu bien sur. Bien sur elles ne sont utiles que sur les akumas et affecte peu les humains, du coup il as également une dague, un peu rouillé mais très effilé datant de très loin… Militaire et acéré il ne part jamais sans.
   ♠Autre : On ne sait rien de lui, donc pas grand-chose, il ne lâche pas l’affaire, tenez-vous vraiment a savoir ?

   


   
Personnalité

   
Froid. Voila comment on pourrait le qualifier. Le mot est parfait, il lui correspond parfaitement. Enfin être froid n’est pas un grand atout tout comme pour ses ennemis, il peut l’être. Il vous permet de tuer sans une once de remord, ayant pour seulement la seule règle qui vous rattache a la raison et a la fluidité de l’esprit « c’était lui ou moi » Voilà dans quel état d’esprit a été élevé Keji. Blanc et noir, extérieur ou intérieur, gentillesse et méchanceté, amour et haine. Pour lui tout était partagé et il n’avait qu’une seule option, rien d’autre n’était possible, il tuait donc sans aucun remord. Pour se battre, pour sa survie… étant jeune il ne pensait qu’as lui-même, voler, tuer, manger, rien d’autre n’était a ce jour connu de cet enfant chétif faisant tout pour survivre.

 La distance, quand tu lui parle, tu n’as pas l’impression qu’il est la. Il est lointain, comme ailleurs. Son corps est la, bien présent mais son esprit semble ailleurs. Il est très catégorique et n’aime pas parler pour ne rien dire. Il déteste également poser des questions aux autres ou quand lui en pose. Il n’est pas très curieux, et aussi cela peut déstabiliser, il ne cherchera pas comme certain a tout savoir de votre identité, peut être votre nom et parfois un peu plus mais rien de bien convaincant. Il est réservé et ne parle pas beaucoup de lui, plus vous en chercherez a savoir plus il se taira, par contre la l’inverse si vous ne lui posez pas trop de question peut être que vous pourrez obtenir des informations sur lui.

La méfiance, c’est une grande chose d’être méfiant. Keji l’est, il fait toujours attention aux alentours, toujours tendu sur ses gardes, comme si un serpent caché dans l’ombre s’apprêtait a se jeter sur lui et lui inoculer un poison mortel. Peut-être est-ce du a son enfance difficile ? Il vous observe, vous détaille de ses prunelles du diable, semblant vous sonder vous transcender, il ne juge personne mais vous vous sentez mal a l’aise et surveillé de près, cela peut vous effrayer comme vous intriguer… Ses passes temps ? l’entrainement, et surtout apprendre a lire et écrire, car de l’endroit où il vient, keji n’as pas été éduqué. Ce qu’il apprenait ? a tuer, manipuler tout type  d’arme et apprendre a se défendre. ce qu'il hait plus que tout ? Les armes, oui, ce qui est son pouvoir est aussi ce qu'il appréhende le plus. Il a tellement tué et cela le dégoute mais il ne peut plus s'en séparer, jamais.

Pour lui l'innocence est un monstre, un destructeur tout comme les Noah, il ne se sent pas différent d'eux et est intrigué par leurs opinion, leur dieu a eux est il trop imparfait ? Ce qu'il sait c'est que si ce dieu n'avait pas décidé de le choisir pour servir de sacrifice aux Noah, il serait mort. Il ne regrette pas, mais pas comme certain ce pose nombreuses questions. Il n'est pas manipulateur mais très stratégique réfléchissant au moindre détail susceptible d'entraver sa route, son passage dans l'armée et la guerre lui on appris ça.  En bref, la gentillesse n'est pas son point fort, mais il n'est pas méchant non plus, il aime dessiner, jouer du violon ou du piano et observer les autres. S'entrainer n'est pas mauvais non plus.... Il est sombre, toujours rode une aura de ténèbres autour de lui... Vous voulez en savoir plus ? peut être mais jamais il ne vous accordera sa confiance.  

Pensif- calculateur-intelligent-ne parle pas pour rien dire- distant-froid-silencieux- peu curieux- observateur.

   


   
Apparence

   
keji est musclé du a son enfance a la guerre, il est grand pour un garcon de son age mais cela ne le rends pas plus vieux . Sa carrure est plutôt fine et détaillé et sa taille est mince, le rendant presque frêle, cependant il est plutôt musclé dut a ses entrainements réguliers et a plus de force qu’il ne le laisse parfois paraitre. Sa peau est fine et blanche, vraiment blanche que s’en est effrayant, elle détonne sur lui surtout avec ses yeux écarlates, prégnants mais vides, presque comme un puit sans fond, poisseux et noir de ténèbres, lorsque l’on y plonge dedans l’on pourrait s’y noyer comme dans une mer de sang, mieux vaut détourner le regard. On les appelle les yeux du diable a cause de leurs couleur écarlate, on l’avait jugé maudit et certaine personne assez influente le craignait.

Ses cheveux sont noirs d’encre, la couleur des ailes de corbeaux, le nom qu’il s’était lui-même donné. Son nom d’origine est rat, ou mezuni (en japonais), que les autres lui avait approprié, car comme le rat il guettait, toutes les petites informations il les captait et était d’une grande utilité dans cette guerre de gang… Enfin revenons a nos moutons, il a de grande main blanche, aux longs doigts fins très habiles. Son visage est plutôt ovale, quoique carré, qu’il cache souvent dans son écharpe, il est lisse et fin et Il a le nez légèrement retroussé qui ne fait pas tache, une bouche fine avec des lèvres minces et de légères pommettes se terminant par un menton fin et rond quoique un peu carré.

Il est marqué d’une cicatrice sous l’œil et sur la joue, légères mais voyantes. En parlant de cicatrice il en a nombre, sur les bras, dans le dos, dont une qui date d’une grave brulure, qui part du centre de sa colonne vertébrale pour s’étendre sur ses omoplates et finir non loin  des reins, plus bas. Il a également un tatouage en forme de serpent que l’on peut apercevoir de sa nuque, et qui s’étend dans son dos et sur ses épaules, celle-ci sont carrées et étroites, se prolongeant parfaitement dans ses jambes fines et élancées qui lui confère une démarche souple et silencieuse comme celle des félins. Il as tout d’un beau jeune homme, et il serait surement approché si il avait pas cet air si froid sur son visage, presque hostile et perçant, comme si il haïssait tout au monde, même lui.        

   


   
Histoire

   
Est ce que j’aurais été différent si je n’étais pas né ici, a water street ? c’était toujours cette question que je me posais. Je me la pose toujours d’ailleurs. Me dis-je en regardant le ciel sombre et gris par la fumée des obus, je couvre mes mains en coupe autour de mes yeux pour mieux voir les avions qui planait au-dessus de la ville en ruine. J’avance la tête toujours levé vers le ciel, mes longs cheveux d’encres en bataille, terne et abimé tombant en cascade dans mon dos. Tout autour de moi, les maisons étaient écroulées, un ramassis d’ordure et de cadavre. Un chien abois, la personne la bas est peut-être encore vivante, mais je n’ai pas le droit de l’aider, ici c’est chacun pour soi.

Un avion passe non loin et je me précipite sous un porche en m’abritant avec mes mains, une nouvelle explosion retentit mais je ne bronche pas, je ne tremble pas, voilà longtemps que je n’ai plus peur. Je me redresse, et tourne sur moi-même, pas mal de gens étaient mort aujourd’hui, en plus ils avaient rasé le champs qui pouvait nous servir de provision. Toutes les cultures avaient été détruites, et l’eau était a présent polluée. Des pluies d’acides étaient tombées et avait exterminé le peu de mais qu’ils nous restaient.

Je prends la gourde que j’ai dans ma sacoche et me précipite vers une gouttière, l’eau était d’une couleur jaunatre, avec des résidus de rouilles flottants. Mais c’était mieux que rien, je la recueille  dans le creux de mes mains sales et abimés, mon visage couvert de sang, avant de la mettre dans la gourde. Je m’avance dans une ruelle qui tenait a peu près et une voix retentit je me retourne pour voir corbeau arriver
-Rat ! mais qu’est ce que tu fais la ? Maitre chien t’attend t’sais ? il t’as cru mort, t’as l’eau ?
J’hochai la tête et le suit, on traverse la ruelle en courant et on pénètre dans un petit abris en ferraille, qui ressemblais a un camion renversé. On entre, un homme un peu barbus dans la trentaine nous accueille avec une bouffé de fumée dans le visage
-Tiens mais si c’est pas rat… ça fait un bout de temps, tu as de l’eau ?

j’hoche la tête et lui tends la gourde il la renifle et grimace en pestant « bah plus rien n’est bon ici, que faire d’autre ? tiens prends le, j’ai entendus que le tiens était crasseux. » il lança un fusil, ou plutôt un sniper et je l’attrape en le remerciant d’un hochement de tête. Un des gars dans le fond qui jouait aux cartes avec un autre soupira et dit d’une voix rauque écorchant les oreilles « et maitre chien, il a qu'une dizaine d'années, ça va pas de donner une arme pareille a un gamin ? il va nous la bousiller si il crève pas avant ! » il rigola et finit par s’étouffer, la lumière déjà tamisée crépita sous la petite ampoule au plafond quand le sol trembla sous une autre explosion, tout le monde se tut en regardant le plafond comme si il s’apprêtait a s’écrouler.  Le fameux maitre chien ricana en renversant sa chaise brisant le silence « on voit que tu connais pas rat le nouveau, c’est mon meilleur sniper, pas vrai p’tit ? » je grogne sous la caresse bourru de l’homme qui empestait l’alcool et je reculai en disant d’un voix froide serrant l’arme contre ma poitrine et mon t-shirt blanc et crasseux. « Je vais au devant pour observer l’ennemi. » le regard de l'homme s’assombrit et derrière moi corbeau me tapa sur l'épaule "je viens avec toi !" je ne protestai pas, corbeau était comme ça, têtu et une fois qu'il avait une idée de plus que moi impossible de dissuader. Il était deux ans plus vieux que moi, pas très grand, cheveux châtain et en bataille et des yeux marrons en amande, aussi maigre qu'un clou mais pas mieux que moi. je sors et j'entends maitre chien grogner "et t'as pas intérêt a crever."

Je souris intérieurement sans que mon visage couvert par la terre et les blessures n'exprime quoique ce soit. Ce vieux grincheux avait beau être chiant, je lui devais la vie. C'était lui qui m'avait élevé quand ma mère fut décédé a ma naissance, mon père étant mort au champ de bataille. Je serrai fermement le fusil contre moi, comme si le lâcher sonnait mon arrêt de mort. A côté de moi corbeau parlait de tout et de rien, il me disait des trucs du style que la voisine était morte mais qu'il avait réussi a voler a manger dans sa cuisine. Je n'écoutais que d'une oreille attentif aux bruits autour de moi.

On arrivait prêt de la frontière, soudain j'entendis un grondement sourd. On se jeta a terre corbeau et moi, je m'accroupis et observa avec attention les alentours en plaquant une main sur la bouche de corbeau. Et vois un... un tank. Je palis et ouvre la bouche, le rythme de mon coeur s'accélèrent. Ils vont pénétrer la ville et avec un tank rien ne pourra les arrêter... Mais ou avaient ils eu ça ? on était fichu bordel... Il fallait arrêter le tank avant qu'il pénètre la ville et nous extermine tous. je mords mon pouce en réfléchissant, mais comment ? J'écarquille les yeux, corbeau derrière moi c'était levé. Sans attendre que je lui dise quoique ce soit il partit en courant en face de moi, sa mitraillette sous le bras.

Je tends la main pour l'attraper mais je n'y parvint pas. Je hurle en même temps qu'il tire une rafale sur le tank les dents serrés, tremblant sous les coups. Je m'apprête a me jeter sur lui pour le faire dégager de la mais trop tard. Non. Stop. Arrêtez. Le tank tire, une rafale, puis puissante, plus forte. Les balles traversent corbeau de part en part, le bruit envahit mes oreilles ainsi qu'une terrible nausée. Je sens une balle me frôler et je recule derrière un mur. Le silence, ils l'ont tués. Ils l'ont tué. Je vais les tuer.tous, ils vont crevés ces sales chiens de l'enfer.

Ma respiration s'accélère tandis que je vois corbeau a terre, les bras étendus, le sang s'écoulant autour de lui dans une mare écarlate, se reflétant dans mes prunelles rougeâtre, elles se réduisent a deux fentes et je sors, mon arme a la main, dans l'autre la dague qu'il m'avait offert. Je jette un regard froid et effrayant a un homme sortis du tank. Je pointe mon arme sur lui et tire, sans rien, sans une once de remord, le regard sombre et les yeux agrandis par l'horreur. Mes cheveux volent autour de moi et je monte sur le tank en un éclair, l'homme est déjà mort, la balle l'ayant touché en plein dans le crane.

Je ne regarde pas a l'intérieur et tire, sans savoir qui était dedans, sans m'en rendre compte quelque chose sur ma main s'était illuminé, une sorte de cristal, une stigmate couleur émeraude, mon arme aussi brillait d'un étrange éclat. je n'y prêtais même pas garde. J'entrais dans le tank, éliminant tout ceux qui entravait ma route. Mon arme avait changé de forme pour devenir une sorte de mitraillette. le cristal sur ma main, glissa lentement jusqu'à mon arme s'incrustant sur le bord du chargeur. Je me sentait relié, connecté. J'étais dans les vapes dans un état comateux.Tué, vous l'avez tué, vous devez payer... mourir... tous, je vous hait tous.

Je finis par sortir, tel un fantôme. Pale comme la mort, les vêtements tachés de sang, mon visage aussi, mes yeux s'étend réduits a deux fentes, écarlates, mes longs cheveux noirs et emmêlés tombant sur mes épaules, toujours pieds nus ma main serrant fermement mon arme comme une bouée de sauvetage. Tout autour de moi, des soldats, enfin des soldats c'est bien grand, c'était des barbus, ceux de l’autre villages, armés ils pointaient leurs fusils sur moi. J'étends les bras la tête renversé, le vent balayant mes cheveux et mon visage, je ferme les yeux prêt a mourir. Une balle, j'ai mal. La douleur ne dure qu'un instant. Le noir, le vide, le silence.

Un bruit continuel d'eau coulant au sol m'irritait les oreilles, je gémis, refusant d'ouvrir les yeux. Je suis mort non ? non je ne suis pas mort. Sinon je n'aurais pas si mal. Je bouge mes mains, et un cliquettement métallique retentit. Des chaines, j'étais attaché. J'ouvre les yeux et une lumière m'éblouit vivement.  oui j'étais bel et bien enchainé, des pieds et aux poignets. Les liens de fer me lacérait et du sang s'écoulait de plaies ouvertes. J'étais torse nu, avec un pantalon blanc.

Je tire sur mes chaines en serrant les dents, j'avais toujours le gout amer du sang et un bandage enserrait ma poitrine la ou avait atterrit la balle. Je hurle en me débattant, pourquoi m'avait on soigné d'abord ? et ou j'étais ? je sentais la panique m'envahir... Et maitre chien, et corbeau ? corbeau... Non, corbeau était mort. Il était mort parce que j'avais été trop bête. J'avais envie de pleurer mais les larmes ne voulait pas sortir, mes yeux étaient comme deux puits vides et asséchés. Je n'arrivais pas a pleurer.

Un homme entre et s'approche, il est en tablier blanc et un petit sourire éclaire son visage quand il me voit. Je ne me débat plus mais le regarde s'approcher, tendu, les nerfs a fleur de peau. il observe ma main ou est nouée un bracelet, un bracelet qu'on ne pouvait apparemment pas s'enlever. Il hoche la tête et se met a me parler doucement comme si j'étais bête, cela m'agaçait "Bonjour, je suppose que ça doit être dur pour vous, et je pense que...." je grogne et donne un coup sur la table en tirant sur mes chaines "mais ou je suis ? ou m'avez vous emmenez ? et mon village ? et les ennemis....?" il pencha la tête de côté les sourcils froncés "mais... Vous ne vous souvenez pas ? votre village a été détruit dans un bombardement de l'autre, et votre ennemi a été détruit aussi, car ils ont pus riposter avant, avec une dernière bombe. Il ne reste plus rien, tout le monde est mort !"

La dernière phrase me glaça et résonna dans ma tête comme un écho continuel, tout le monde est mort. J'écoute ce qu'il me dit la tête vide, il me parle d'exorciste, d'innocence, de Noah, de moi, un élu de dieu, il m'explique que je vais devoir combattre que le bracelet que j'ai a la main est mon innocence, que je vais peut être mourir. J'intègre tout sans le savoir. Ils font quelques tests sur moi avant qu'il me demande "comment t'appelle tu ?" je réplique "rat." il fronce les sourcils et dit d'une voix monocorde et ennuyante "choisis un autre nom, celui la est trop vulgaire." je réponds du tac au tac "keji. Keji karasu." karasu keji signifiait aile de corbeau, peut être était ce pour mon ami... Je n'en savais rien. J'avais dix ans, j'ai grandis, ils m'ont pris sous leur aile mais je ne me suis jamais senti chez moi. Je ne me sentirais jamais chez moi. Le serpent tatoué dans mon dos, le signe de notre village me le montre.


   

   
Derrière l'écran

   
Prénom/Pseudo : Solenn, morgane, soso, glaçou, jik, keji ><
   Age :14 ans
   Fille ou garçon ? : ♀
   Passions :lire, écrire, dessiner, les rpg ? x)
   Comment as-tu découvert le forum ? : je suis la fondatrice ù_u
   Que penses-tu du forum ?ben je sais pas x)
   Les codes du règlement :mangé par moi x)

   

   © FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH |  NESIS |  MEIYA
   


Dernière édition par Karasu Keji le Ven 24 Juil - 22:09, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chiheisennokanata.forumactif.org
Aozora Kaito
Exorciste
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/07/2015
Age : 16
Localisation : la ou tu ne me trouveras pas ^^

MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Ven 24 Juil - 17:03

Fini bien ma petite soso ^^


signa ^^:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karasu Keji
Général
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 21/07/2015

MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Ven 24 Juil - 21:49

Finish x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chiheisennokanata.forumactif.org
Hiken Yukine
Semi-Akuma (Troisième Exorciste)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Sam 25 Juil - 17:34

Cool ton perso sushi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilia Khaaran
Noah
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2015

MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Sam 25 Juil - 17:58

Wooooh que de classe *^* <3 *meurt*


Signaaaa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiken Yukine
Semi-Akuma (Troisième Exorciste)
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Sam 25 Juil - 20:07

Reviens moony XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karasu Keji
Général
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 21/07/2015

MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    Dim 26 Juil - 23:32

Merchi <3 et reste avec moi ma femme D8 tout les deux sont tellement classe *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chiheisennokanata.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji    

Revenir en haut Aller en bas
 
Anata wa watashi no buki no saibankan" koroshi tari korosa reru" ~ Karasu Keji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» watashi wa.. watashi wa.. wakanai.....
» [Presentation] Hajimemashte watashi wa Lucian desu
» Watashi no namae wa Hikaru... [Terminé]
» Watashi wa Kodoku desu :p
» Watashi ,...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chiheisen no kanata :: Votre personnage... :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: